Agence bancaire et énergie : comment diminuer la consommation énergétique ?

Pour satisfaire au mieux sa clientèle et maintenir ses employés dans de bonnes conditions de travail, toute banque se doit d’être équipée de matériels essentiels pour le bon déroulement des services proposés en son sein. La plupart de ces matériaux, nécessite une alimentation énergétique conséquente, à laquelle les dépenses octroyées sont non négligeables. Mais il existe plusieurs moyens d’abaisser la charge d’énergie dans une banque . Ces moyens requièrent une méthodologie et des implications particulières faisant intervenir des algorithmes auxquels s’associe l’effort du personnel de banque.

Quelles sont les procédures à mettre en œuvre pour une déconsommation électrique ?

La consommation d’énergie dans les banques à fait l’objet d’études analytiques desquelles sont nées des démarches et/ou algorithmes (suite finie d’opération ou d’instruction permettant de résoudre un problème) utilisé (es) pour réduire la charge énergétique dans une banque. L’une des démarches utilisées est l’analyse des données de Gestion de Technique Centralisée (GTC). Il s’agit d’un procédé programmable se déroulant dans un ordre précis.

Rôles de la Gestion de Technique Centralisée

En effet, la GTC permet de relever à intervalles de temps réguliers (10minutes), les données relatives à l’usage de l’énergie de même que celle en rapport avec la température des cabinets ou pièces de travail et des locaux des distributeurs automatiques. Ce travail s’effectue à l’aide d’une carte thermique (Heat Map), chargée de représenter toutes les 60 minutes la dépense énergétique. Elle permet également de faire une comparaison entre la température retrouvée dans les différents bureaux des banques et celle attendue normalement dans une agence bancaire.

Une fois ces données collectées, elle réorganise la consommation d’énergie de la banque pour éviter les dépenses énergétiques inutiles tout en maintenant un maximum de confort. En ce qui concerne les guichets automatiques qui possèdent des salles accessibles seulement aux personnels de la banque, qui doivent être climatisées de façon permanente afin d’éviter des surcharges thermiques ; il est possible que les agents responsables de la maintenance fixent un seuil thermique compris entre 18 et 21°C en désaccord avec le seuil accepté (10 à 38°C), favorisant un fort niveau de climatisation d’où une augmentation de la consommation. Dans ce cas la GTC ne permet que de relever les données et de les comparer avec les chiffres recommandés. Il conviendra donc d’utiliser les bons réglages sans léser le confort.

Outre l’utilisation des GTC, l’analyse des données collectées nécessite parfois une association avec des algorithmes qui substituent les contrôleurs de gestion.

Quel est l’intérêt des algorithmes sur la diminution de la charge énergétique ?

En réalité, les contrôleurs de gestion ont souvent du mal à collecter et/ou analyser les données nécessaires pour permettre un suivi rigoureux des consommations. C’est dans ce cas que l’algorithme intervient en :

Effectuant la vérification des données recueillies (ex : relatives à des <>, aux tarifs),

Procédant au croisement et à la comparaison de ces dernières, avant de conclure (ex : déduire les grilles de prix applicables).

Il vérifie aussi les informations relatives à la dépense énergétique afin de connaitre la puissance utile à la bonne marche de la banque, dans le but de s’assurer que le contrat en cours convient au besoin de l’agence. L’ algorithme tient également compte des pénalités lorsque le seuil de puissance est dépassé et même des taxes. Contrairement au contrôleur de gestion l’algorithme effectue une mise à jour automatique des problèmes en cause de la surcharge d’énergie. Le bénéfice ici se situe entre autre dans le précieux temps gagné, la quantité de problème touché et les gains obtenus suite au traitement des données systématiquement.

Les autres précautions à prendre pour réduire la dépense énergétique

Au-delà des moyens suscités, il existe un travail tout aussi important à effectuer sur les employés de la banque. S’il est réalisé avec minutie, il permettra en plus des travaux préalables fait grâce au GTC et aux algorithmes, de réduire de façon très considérable les dépenses et favorisera par conséquent l’obtention de revenus financiers, qui pourront être réinvesti dans d’autres projets. Ce travail consiste à :

Sensibiliser le personnel de la banque sur l’extinction des lumières entre 12 et 14h

Donner des consignes de régulations flottantes pour la climatisation des locaux des distributeurs automatiques

Sensibiliser sur l’extinction du chauffage et de la climatisation une heure avant la fermeture des bureaux

Be the first to comment on "Agence bancaire et énergie : comment diminuer la consommation énergétique ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*